MENU
fr
es

Fin de saison pour Cybèle 17

Bodø – Novembre 2018

Cybèle est aujourd’hui amarrée à l’abri, dans la marina de Bodø, en Norvège du Nord, au-dessus du Cercle Polaire,
face aux mythiques îles Lofoten, et nous passerons l’hiver à son bord. Le vent souffle dehors,
l’heure est aux souvenirs de notre navigation entre le 69° et le 80°N….


Après une découverte de la région de Tromsø, des magnifiques Alpes de Lyngen encore enneigées début mai, une approche des îles Vesterålen en juin sous une météo très variable, nous avons mis le cap fin juin vers le mythique Spitzberg, dans l’archipel du Svalbard. 
3 jours de traversée - musclée parfois - et nous sommes arrivés au pied des glaciers - sous le soleil de minuit ! 
Navigation en Juillet tout le long de la côte Ouest de l’île du Spitzberg, jusqu’au 80°N.

Découverte de la capitale Longyearbyen, de la communauté scientifique de Ny-Ålesund à 79°N, des communautés russes de Barentsburg et la ville “fantôme” de Pyramiden, de la faune, du paysage minéral de ces îles glacées, de l'histoire des mines de charbon, des baleiniers, des trappeurs, du tourisme qui se développe ici à la vitesse des paquebots géants… 

Nous avons été surpris par les très longues distances entre chaque abri possible, par une météo plus pluvieuse qu’attendue, par la complexité de l’équipement de sécurité nécessaire à chaque sortie à terre. 
Nous avons chassé des images de la faune et des oiseaux, avec la seule déception de n’avoir vu aucun ours.
Nous restons envoûtés par les souvenirs des glaciers, les coups de canon lorsque un pan de glace s’effondre dans une gerbe blanche, le pétillement des grollers autour de nous et leur bruit sourd contre notre coque, trouvant son chemin prudemment, mais toujours plus près.
Après plus d’un mois sur place, nous avons mis le cap sur le continent, et sommes arrivés le 9 août, à minuit, au Cap Nord. Un autre mythe. 
Le temps de nous reconnecter - dans tous les sens du terme - nous avons entamé notre descente vers le Sud en explorant cette magnifique côte septentrionale du Finnmark, puis en faisant route le long des souvenirs  - déjà ! - du printemps, pour revoir les Alpes de Lyngen sans leur blanc manteau cette fois et le magnifique petit port de Hamnes.
Nous avons admiré les aigles et avons cueilli les fameuses baies arctiques considérées comme “l’or jaune” local. 

Nous nous sommes régalés de bigorneaux récoltés en abondance sur les rivages et avons réussi à trouver une plage accueillante pour y poser enfin - et pour le plaisir - la coque de notre Cybèle le temps d’une basse mer.
Nous avons croisé de temps à autre les troupeaux de rennes juste avant qu’ils ne soient rassemblés par les éleveurs sames pour la foire d’automne et avons admiré les premières aurores boréales de l’automne.
Une dernière halte à Tromsø mi-septembre et il était temps de mettre le cap sur les Lofoten et notre port d’hivernage. La fin de saison approchait. 
Comme toujours, nous avons vécus des moments d’amitié extraordinaires ; avec les équipiers qui nous ont accompagnés tout au long de notre saison et tous ceux qui ont partagé avec nous un peu de leur vie le temps de nos escales et que nous remercions pour leur amitié et leur générosité. Nous avons vibré le temps d'échanges passionnés à Tromsø avant le Spitzberg - entre les navigateurs qui connaissaient et les néophytes impatients que nous étions - et les soirées de récits après … ça y est, à notre tour nous faisons partie du cercle des initiés.

Le plaisir est dorénavant, pour nous, de partager de notre expérience. Avec vous ? 
Nous serons au Nautic, à Paris, du 7 au 13 décembre, sur le stand NVequipment. 
40 ans Séparateur d'Expérience
1er Séparateur Pionnier & Concepteur
Capote et Bimini
100 % Séparateur Fabrication
française
500 Séparateur Nouveautés par an
6500 Séparateur Références