MENU
fr
en
it
es

Cybèle 17 en confinement
après un hiver nomade


Bonjour à toutes et tous !

Nous avions prévu de vous retrouver dans quelques semaines après notre dernier article, mais les mois d’hiver ont filé trop vite !! De port en port, de retrouvailles familiales en retrouvailles amicales, Cybèle nous a ainsi abrités et menés jusqu’à l’Île de Ré pour un confinement en isolement quasi total, après une vie sociale bien remplie ! Nous n’en avions plus l’habitude. Notre décision de retour pour un hiver en France a donc été une excellente idée, d’autant qu’avec la situation que l’on connaît – hélas – maintenant, nous sommes mieux ici qu’en Norvège, qui ne nous aurait pas gardés…






Ainsi, tout au long de l’automne et l’hiver, nous avons navigué de Roscoff à Brest pour un premier mois d’escale,







Puis à Bénodet pour un deuxième mois,

     


avant de rallier Vannes pour Janvier et Février, faisant escale au passage à Lorient pour passer Noël en famille.


​Nous avons toujours trouvé une fenêtre météo – parfois courte – pour franchir sans encombres les quelques miles entre chaque escale. Et le Raz de Sein n’a pas failli à sa réputation, bien que nous ayons pu le passer de nuit profitant d’une très courte accalmie de quelques heures bien calculées.


Ces navigations hivernales nous ont permis d’admirer les belles couleurs et ambiances d’hiver…. Mais pas seulement…






​Le mauvais temps a été bien présent cette année, et la pluie  particulièrement ! Nous en avons tous fait le constat un peu partout, et la Bretagne n’a pas failli… Nous n’attendions pas une autre météo, et avions pris notre décision en pleine conscience. Mais ! nous savions aussi que cette fois nous étions particulièrement bien protégés avec notre fermeture complète de cockpit.


Elle nous a abrités par tous les temps, et tous les vents. Nous avons régulièrement accueillis nos petits-enfants pendant leurs vacances, et avons pu bénéficier à chaque fois, d’une pièce supplémentaire. J’y travaille régulièrement. Je précise que nous n’avons pas de chauffage sous la tente, mais le chauffage du carré monte un peu, et surtout, la tente nous abrite. Dès le premier rayon de soleil, abrités du vent, nous y sommes bien au chaud.







Parfois, un plaid et une bonne polaire en plus sont nécessaires pour en profiter jusqu’aux heures fraîches du dîner. Bon là d’accord, pas en horaires d’hiver ;-) !










Et nos navigations ? Eh bien, comme vous pouvez le constater, nous étions très heureux de naviguer à l’abri, surtout lors de nos navigations en famille. Notre équipement nous a permis d’accueillir – de  Vannes à  l’Ile d’Yeu -   notre plus jeune équipière, en toute sécurité et confortablement, pour le plus grand bonheur du Grand-Père capitaine et de nous tous !



Tout au long de l’hiver nous avons été en contact étroit avec les équipes NV, que nous avons eu le plaisir de rejoindre aussi sur les salons nautiques d’Amsterdam, Paris ou Düsseldorf, et à chaque fois d’y témoigner de notre expérience.



Début Mars, juste à temps ! Nous avions pris rendez-vous avec elles, cette fois chez elles ! Nous avons fait escale une semaine à St Gilles Croix-de-Vie.
Les équipes qui travaillent directement sur notre produit test y sont venues constater l’excellent état après 10 mois de navigation intensive et notre utilisation. Les équipes de production sont aussi venues tour à tour – parfois en famille – découvrir le produit en place. Pour beaucoup, cela leur a permis de voir la finalité de leur travail quotidien.
Une belle ambiance de sourires et remerciements qui a renforcé notre plaisir de partager cette belle aventure avec eux.

La suite, nous la connaissons – hélas - tous. Comme tout le monde nous sommes confinés.
Nous avons juste pu choisir notre dernière escale pour éviter une grande ville et sa concentration de population. Nous connaissions le nouveau port d’Ars-en-Ré, à 500 m de l’orée du joli village et de ses quelques commerces.
Comme tout le monde, nous respectons les consignes. La différence, que notent tous les navigateurs qui – comme nous – vivent à bord à l’année, c’est que cela ne nous change pas beaucoup de notre vie habituelle, hormis l’impossibilité de naviguer alors que la météo s’y prête. Nous avons nos habitudes de vie, de travail, d’occupations diverses tant pour les tâches ménagères, que professionnelles ou de loisirs. Il y a toujours quelque chose à faire.
Et pour nous qui avons surtout navigué dans des latitudes très Nord, et peu fréquentées, nous nous sommes toujours contentés des commerces trouvés au gré de nos escales et des rares rencontres de pontons.

Nous communiquons toujours beaucoup via Internet, seul lien avec la famille et les amis, depuis 8 ans que nous menons cette vie nomade.
Nous ne faisons pas de projet à moyen et long terme. Nous devrons très vraisemblablement réviser nos projets de navigation pour la prochaine saison, si tant est qu’elle sera possible.
Mais la règle prioritaire en mer : c’est la flexibilité ! Nous nous adapterons donc à nouveau…

Merci de nous suivre, de lire nos récits et de voyager avec nous.
Vous pouvez – comme toujours – si vous le souhaitez, lire notre blog
 www.les-voyages-de-cybele.blogspot.fr

ou rejoindre notre groupe privé éponyme sur Facebook en motivant votre demande.
A bientôt !
43 ans Séparateur d'Expérience
1er Séparateur Pionnier & Concepteur
Capote et Bimini
100 % Séparateur Fabrication
française
600 Séparateur Nouveautés par an
6500 Séparateur Références