MENU
fr

Sur un bateau, comment se protéger de la foudre ?

En période estivale, les épisodes orageux sont fréquents. La France en a déjà connu plusieurs depuis le début de l’été et les dégâts causés par les impacts de la foudre peuvent être important, matériellement comme humainement. 
Si sur terre, les préconisations à suivre pour s’en prémunir sont connues et bien souvent rappelées, qu’en est-il des précautions et des mesures à prendre en mer, en cas d’épisode orageux ? Comment éviter la décharge, l’incendie ou les voies d’eau ? 
Voici quelques indications et conseils pour naviguer par temps orageux en toute tranquillité. 
 
 


Conducteur ou pas conducteur ? 

  
 
D’abord, rappelons-nous que certaines matières et certains objets sont conducteurs et d’autres l’attirent. Comme sur terre donc, en mer la foudre va naturellement être dirigée vers : les conducteurs électriques, le métal, l’eau, les objets en hauteur mais aussi et surtout l’organisme humain.

Ensuite, il est indispensable de connaître la composition de votre bateau. En effet, la foudre ne se comportera pas de la même manière selon les matériaux constituant votre bateau :  
  • Le bois n’est pas conducteur mais le devient naturellement au contact de l’eau.
  • Les résines plastiques ou dérivées (polyesther), si elle ne conduisent pas, n’agissent pas pour autant comme une protection. Attention là encore à l’eau. 
  • Les matériaux composites sont les moins sujets à risque puisque généralement pas conducteur. 
  • Pour les voiliers, le mât est un point qui favorise la foudre, quelle que soit sa matière. Dès lors, assurez-vous de mettre hors de tension vos appareils électroniques : débrancher antennes et sondes, éviter d'utiliser l'électronique de bord, et attendez à l'intérieur du bateau. 
Dans tous les cas, l’intérieur du bateau sera l’endroit le moins exposé. 




Libérer le passage

 

 
La foudre cherche toujours à frapper le sol (la mer en l’occurrence) le plus rapidement possible. Vous devez donc toujours assurer une continuité électrique parfaite entre le sommet du mât et l'eau en créant un passage facilité afin d’éviter que la foudre n’emprunte un autre chemin par le biais des matériaux conducteurs.

Le courant de foudre pouvant s’écouler par les haubans et étais en métal, vous pourrez par exemple entourer le pied du mât avec une votre chaîne de mouillage et la mettre en contact avec les haubans puis placer une extrémité dans l’eau pour créer un itinéraire qui évitera que la foudre ne se dirige vers  les autres matériaux conducteurs de votre bateau ou ses membres d’équipage. 


 
Bien évidemment, ces conseils valent surtout lorsque le contexte vous empêche de regagner la terre ferme. En cas de temps orageux, prévoyez toujours d’attendre la fin de l’épisode avant de prendre la mer. 
40 ans d'Expérience
1er Pionnier & Concepteur
Capote et Bimini
100 % Fabrication
française
500 Nouveautés par an
6500 Références